L’instrument Neo-Narval est une stabilisation en vitesse radiale (vélocimétrie) < 3m/s du spectrographe Narval/TBL. Outre la continuité des programmes portés par Narval, cette jouvence permettra d'étudier les liens entre magnétisme et activité stellaire autour d'étoiles hôtes d'exoplanètes. Neo-Narval sera particulièrement optimisé pour l'étude des systèmes exoplanétaires en fin de vie.

Partie intégrante du projet est une jouvence nécessaire de différents éléments mécaniques, électroniques et d’acquisition d’image.

Dernières nouvelles

Date 27 septembre 2019

Suite aux soucis de condensation de la nouvelle caméra dans des conditions normales d'utilisation, l'équipe NeoNarval en concertation avec la direction TBL et le fournisseur a établi le plan suivant pour minimiser l'impact du problème sur la période de commissionning et le semestre 2019B.
- La caméra a été renvoyée au fournisseur avec un engagement fort de sa part de tout faire pour réparer le problème qui semble lié à cette caméra. L'équipe NeoNarval et le fournisseur restent en contact bi-hebdomadaire. Trois cas de figures ont été évoqués.
1) La caméra est réparable, donc renvoyée d'ici trois semaines. Le commissionning reprendra avec la caméra réparée autour 20 octobre.
2) La caméra n'est pas réparable, mais on peut la faire fonctionner en mode dégradé, en attendant que le fournisseur trouve une solution. Le commissionning reprendra en mettant en application cette solution (circulation d'air sec sur le hublot).
3) La caméra n'est pas réparable, et ne peut pas fonctionner en mode dégradé. Nous prendrons la décision en concertation avec le CS TBL et les PI ayant du temps en 2019B, sur l'option de replacer Narval en configuration initiale jusqu'à que la nouvelle caméra soit de nouveau disponible, ou de fonctionner avec l'ancienne caméra sur Neonarval.
En attendant, cette période de 3 semaines sera mise à profit par l'équipe NeoNarval pour tester tout ce qui peut l'être avec l'ancienne caméra de Narval montée sur NeoNarval.
L'équipe du TBL travaille à cette dernière tâche de façon à la mettre en oeuvre le plus vite possible.

Date 24 septembre 2019

La journée du 23 septembre a été dédiée à une réunion avec Andor autour du problème de condensation. Puis, jusqu'à minuit on a mesuré des températures sur la caméra en fonction de la température de l'eau du chiller pour démontrer que le hublot, lors des événements de condensation, est bien plus froid que les 2°C de différence spécifiés par le constructeur. Dans le meilleur de cas, une différence de température d'au moins 5°C a été constaté entre le corps de la caméra et le hublot quand la condensation se produit. Les mesures d'hygrométrie et température du volume E1 indiquent qu'en fait ce gradient serait de 15°C lors des condensations. Il s'agit d'une nouvelle démonstration envers Andor qu'il y a un problème avec le hublot, non causée par les conditions ambiantes au Pic.

Le 24 septembre la procédure de focus et orientation de la caméra a été validé. On a pu converger vers un ajustement de l'orientation de l'ordre de la minute d'arc. Encore insuffisants pour l'observation, ils démontrent simplement que la mécanique de réglage et la procédure de mesure suffisent pour converger vers la solution. La caméra doit encore être démontée de son support, il n'était pas nécessaire de poursuivre jusqu'au réglage parfait. Tous ces réglages se font avec la caméra à -30C, car avec des taux d'humidité oscillant entre 40% et 50%, de la condensation apparait autour de -55C. On garde donc une marge de sécurité.

Date 19 septembre 2019

  • Le problème de condensation a occupé l'équipe toute la journée: une série de mesure et de tests de températures de refroidissement et du CCD montrent que la caméra n'a pas de problème particulier. Elle respecte les caractéristiques annoncées. La solution est cherché dans un contrôle de l'humidité relative du caisson.

Date 18 septembre 2019

Aujourd'hui, journée débogage des soucis relevés ces derniers jours au nombre de trois.

  • Reflet parasite sur le détecteur: cf photo du 17 septembre. Ce souci a été réglé par obstruction de l'émission ponctuelle dans le chemin optique
  • Focalisation impossible sur le détecteur: une bonne partie de la journée a consisté à trouver un moyen de focaliser l'image du spectre sur le détecteur. La lame correctrice des aberrations a été démontée et la focalisation, alignement du CCD avec les routines de foyers et le Hartmann, permettent d'aligner itérativement la caméra sur le plan optique. Les aberrations résiduelles (corrigées par la lame) ne sont pas gênantes pour la focalisation/alignement de la caméra, mais la condensation sur le hublot l'est. Seule une analyse fine de la résolution par ordre permettra de quantifier l'impact de ces aberrations. Pour l'instant, nous fonctionnerons sans lame correctrice. Une nouvelle plaque d'adaptation est en cours de design à Tarbes pour tenter de récupérer un peu de profondeur pour la focalisation.
  • Condensation d'eau sur la face extérieure du hublot de la caméra: il semble que la température du hublot dépende de la température du flux d'eau refroidissant la caméra. Un ajustement de cette température est à trouver pour éviter de condenser le hublot. Les premières tentatives sont inefficaces.
  • Informatique: un test sera fera dès que possible sur la machine d'acquisition en réseau pour tester l'impact du transceiver entre réseau TBL et polar sur les automates GALIL utilisé par NeoNarval.

Premiers résultats dans le désordre:

  • Le gain de temps entre les modes 3MHz et 1Mhz n'est pas clair, les temps de latence restent les mêmes dans les 2 cas ~9sec
  • Il y a 41 ordres visibles....1 de plus que sur Narval, sauf les 20 premiers sont utilisables à cause de la condensation d'eau sur le hublot.
  • Il faut une densité 1.5 pour que le flat sur la 3eme voie soit comparable aux flats sur les voies scientifiques. Des pas de la roue à densité de moins de 0.5 sont souhaitables pour affiner
  • La lampe LEUKOS émet fortement dans l'IR ce qui va finir par nous gêner: il faudra envisager un filtre à la sortie de cette lampe
  • Associée apparemment à cette lampe, il y a une forte raie double vers 1 µm.
  • Des flats ont été pris pour l'estimation du gain
  • À 120 sec de temps de pose la lampe de ThAr ne sature pas la camera (bonne chose)
  • Les keywords des headers FITS sont incorrects
condensation hublot

condensation hublot

Date 17 septembre 2019

  • Beaucoup de travail d'analyse effectué pour comprendre un bug de comportement de la machine d'acquisition de la caméra Andor sur le réseau TBL.
  • Finalement, nous décidons d'isoler la machine et les composants NeoNarval sur un réseau local non connecté au pic et de continuer les tests de commissionning
  • Premières images flat prise avec la caméra hors-foyer, nous ajustons le foyer qui se situe très près de la butée soft (comme attendu).
premier flat NeoNarval

premier flat NeoNarval

  • Une mise au foyer avec le Hartmann nous montre que la pupille est décentrée. Le slicer doit être réaligné

Date 13 septembre 2019

Agents logiciels

  • Nous avons validé un check sur les organes de mesures, tout est OK. (LK, FreQ, EDS ...etc)
  • La caméra  (Vérification des Câblages   !! --> OK )  en mode CoolOFF : Tp ambiante 16degC
  • Chiller en fonctionnement.

Date 12 septembre 2019

  • Le slicer est aligné avec le nouveau dekker.
  • La caméra a été mise en place et positionnée pour que les butees de l'objectif soient inchangées. Donc pas de modifications des valeurs butée dans le soft. 
  • Les fibres notamment apd ont été passées dans les traversées.
  • Les baffles ont été remis en place.
spectro_12sept_1

Entrée spectrographe, slicer

Spectrographe, vue sur le dekker, réseau, mirroir plan, APD

Spectrographe, vue sur le dekker, réseau, mirroir plan, APD

Spectrographe, vue sur le prisme et l'objectif

Spectrographe, vue sur le prisme et l'objectif

Il reste à faire:

  • Réglage du tilt et du focus de la caméra.
  • Réglage APD
  • Branchement des fibres boites lampes, lampe blanche et boite calibration (les boites sont réglées).
  • Le reglage du rhomb2 du cassegrain (modification de son offset).

Date: 11 septembre 2019

  • Le spectro est aligné avec le laser: Le réseau est dans sa cuve fermée.
  • La camera n est pas encore en place mais sa lentille de champ est montée.
  • La lampe blanche a été réceptionnée avec son double scrambler et installée.
  • Une piece pour mettre manuellement dans la boite de calibration le fabryperot de narval a été réalisée. Il suffit de l'installer dans le flux de la lampe blanche.
  • La fibre slicer a été passée dans l'enceinte du spectro.
  • Ce soir, reglage de la boite de calibration et de la boite lampe cathode creuse.

date: 10 septembre 2019

  • Le wollaston est mis dans le cassegrain et réglé.
  • Les prismes ont été mis dans leur support.
  • La cuve du reseau est prête  avec le hublot. Seul le couvercle n est pas en place pour permettre les réglages.
  • Les éléments de réglages ont été placés dans le spectro pour permettre l'alignement demain.
  • Les deux obturateurs ont été mis en place.
  • La caméra andor a été mise à rechauffer afin de pouvoir intervenir demain soir sur la lentille de champ.
    Prismes

    3eme prisme en place

    Prismes

    3eme prisme en place

    Prismes dans leur boitier

    Prismes dans leur boitier

date: 9 septembre 2019

Une étape importante a été franchie aujourd'hui, l'insertion du réseau dans son nouveau caisson.

Le réseau a été mis dans son nouveau support et replacé devant le spectro. Merci à tous ceux qui ont participé ! Une bonne étape franchie.

Réseau initial

Réseau hors caisson

L'image ci-dessous montre le système mécanique pour soulever le réseau et l'installer dans le nouveau caisson.

Réseau dans le caisson

Réseau dans le caisson

date: 4 septembre 2019

- enlèvement de la camera Narval- déplacement de l'objectif et mise en place de l'extension de la table- test et validation de l'automate qui pilote la roue en densité.Les optiques et les fibres sont au pic.

Spectro sans camera

Spectro sans camera

date: 3 septembre 2019

- partie avant de l'enceinte E3 retirée.- tests automate en vue de l'alignement. Les moteurs seront OFF après  un arrêt / marche de l'automate.

date 2 septembre 2019: début commissionning

Ouverture de l'enceinte E2.Retrait des câbles de mesures de température, pression, shutter, APD du spectro.Retrait des fibres APD et San diego.Retrait contrôleur San-Diego & alim.arrêt cryostat de la camera NarvalRetrait des lignes de gaz de refroidissement de la camera Narval.

date: 23 mai 2019

L'équipe NeoNarval prépare activement la mise en place de l'instrument au début du semestre 2019B. L'état des lieux aujourd'hui est le suivant:

  • Polarimètre: 
    • Une modification du Wollaston est nécessaire pour l'injection du signal dans les nouvelles fibres octogonale. Le Nouveau Wollaston est en cours de commande
    • Les jeux de fibres octogonales sont arrivées à l'OMP, elles seront installées au Pic courant juin 2019
  • Unité de calibration:
    • La nouvelle unité de calibration est fabriquée et assemblée à Tarbes, les logiciels de contrôle commande sont en cours de test
    • Le Fabry Perot genevois arrivera avec un peu de retard en automne 2019, l'unité de calibration sera donc installée avec une lampe flat LDLS injectée dans l'arrivée du FP de calibration.
  • Spectrographe:
    • La cuve du réseau est en cours de test à Tarbes depuis 6 mois. Elle révèle une comportement conforme aux prédictions et aux spécifications aux variations de pression et température.
    • Le nouveau prisme est arrivé en mai 2019 et en cours de montage
    • L'enceinte thermalisée est en place depuis l'hiver 2019. Les températures dans E3 et E2 sont monitorées.
  • DRS:
    • Une version beta de la DSR va être installée en parallèle de Libre-Esprit dès juin 2019, afin de réduire les données 2019A POL3. Les utilisateurs sont invités à utiliser les produits de la DRS et de faire remonter les commentaires à l'équipe NeoNarval via le TBL.

Sensibilité

Un calculateur de temps de pose est en cours design. Les performances de NeoNarval seront proches de celles de Narval pour le mode spectropolarimétrique et le S/N atteint à un temps de pose donné.  La figure ci-dessous donne le temps de pose attendu pour une étoile G5V et pour  deux S/N par élément de résolution.

Expected exposure time vs magnitude
Expected exposure time vs magnitude 1000

Expected exposure time vs magnitude SN=1000

Documents PDR Neo-Narval 23 juin 2016

01. Cas scientifique Neo-Narval

Une version préliminaire du cas scientifique de Neo-Narval est disponible:

Présentation de Neo-Narval au colloque de prospective PNPS (24-27 février 2014):

02. Système et spécifications techniques

03. Conception optique

04. Conception mécanique et thermique

05. Calibration

06. Réduction de données

         Pas de document à ce stade

07. Contrôle commande

08. Logistique / Installation sur site

09. Management (organisation, calendrier, budget)

Document bientôt en ligne sur cette page !

_____________________________________________________

Archives:

Présentations de la Conceptual review de Neo-Narval 23 juin 2015

Agenda

Introduction et cas scientifique

Spécifications techniques

Etudes techniques

L. Parès

Y Micheau

D Wigniolles, B Dubois

L Guesdon

L. Parès, R Cabanac

P Petit, T Bohm

Intégration F Lacassagne

Management B Dubois

a venir

Budget R Cabanac

Ici se trouvera le calculateur de temps de pose (ETC) de NeoNarval.

En attendant voici ci-dessous quelques figures de la sensibilité attendue:

Sensibilité

Un calculateur de temps de pose est en cours design. Les performances de NeoNarval seront proches de celles de Narval pour le mode spectropolarimétrique et le S/N atteint à un temps de pose donné.  La figure ci-dessous donne le temps de pose attendu pour une étoile G5V et pour  deux S/N par élément de résolution.

Expected exposure time vs magnitude
Expected exposure time vs magnitude 1000

Expected exposure time vs magnitude SN=1000